Paris - L'Européen - le 22/10/2007

Marie Cherrier à l'Européen
Salle comble pour Marie Cherrier à l’Européen. Rien d’étonnant : entre les invitations, les fans de la première heure, les retardataires qui découvrent la belle avec son second opus à peine sorti … un public très disparate, pour ne pas dire familial, mais dont les différences socio-professionnelles s’effacent pour être à l’unisson durant 1h30 de pur plaisir divin. Car oui, un concert de Marie Cherrier est général synonyme d’extase visuel et sonore. Mais ce concert fut au delà du sublime. Il faudra patienter avant de voir Marie Cherrier, avec une première partie répondant au doux patronyme de Lizzie.

Marie CherrierPuis le changement de plateau se fait assez rapidement, et même si cela n’avait pas été le cas, la foule, à l’instar d’une allégorie comportementaliste pavlovienne (même les Inrocks n’auraient jamais réussi à mettre ces 3 mots à la suite dans une chronique !), aurait pu attendre des heures pour assouvir leur pulsion première : VOIR et ENTENDRE Marie Cherrier. Je ne vais pas énumérer les instants forts - pour cela, rendez-vous sur le forum de la chanteuse), même si l’on peut considérer que chaque seconde passée sur scène fut magique, mais la prestation du groupe fut tout simplement exceptionnelle.Marie Cherrier

Il faut savoir que Marie Cherrier est un peu un OVNI dans la nouvelle scène française : incroyablement naturelle, très talentueuse (que ce soit dans l’écriture de ses textes, ou la mise en note de ses chansons, ou encore son côté multi-instrumentiste), une voix sublime (et la comparaison avec Axelle Red n’est pas usurpée, bien que plus intelligible que la star belge) … après l’avoir vue à plusieurs reprises, on pourrait la qualifier de Manon des Sources de la Chanson Française : incontrôlable (qui se permettrait une crise de fou rire pendant une chanson mélancolique (Café Noir), ou qui explique qu’elle chante ce qu’elle veut avec ce pamphlet à l’encontre de Renaud, ou qui recommence une intro de manière si déconcertante .. les exemples sont légions), joviale, tendre, touchante, drôle et généreuse … les superlatifs ne manquent pas.

Certes, il est sans doute possible que certaines personnes trouvent cette spontanéité débordante - pour ne pas dire exhubérante - quelque peu déplacée ou surjouée, mais ce trait est indéniablement ce qui caractérise à la perfection la singularité de Marie Cherrier.

Marie Cherrier / Didier LassusIl ne faut pas oublier également ses musiciens - beaucoup moins effacés que jadis -, avec notamment l’arrivée d’un accordéoniste : le groupe propulse et réarrange certaines chansons dans un bain de délicatesse et de subtilité, on nage dans un bonheur auditif d’une rare qualité (il faut dire que le son de l’Européen n’est pas étranger à ce phénomène), et l’on sent surtout sur scène une bande de potes qui aiment jouer ensemble : les regards complices, les sourires communicatifs ne mentent pas. Le public est aux anges, se lèvera à quelques reprises en claquant des mains transformant le concert en véritable déluge de joie … il fallait y être, car un tel spectacle est difficilement définissable avec des mots. Je pourrais vous écrire un roman entier sur l’affection profonde que je porte pour l’univers de Marie Cherrier, qui à mon sens, ne mérite pas qu’on la boude, ce qui me semble être un peu le cas à l’heure actuelle. A vous d’être curieux, de fouiner sur le web pour trouver quelques extraits, et de vous laisser entraîner dans ce véritable tourbillon musical empli d’une rare qualité.

Rod - hiboo.com - le 25/10/2007

Marie CHERRIER - Site NON officiel
Site Meter
visiteurs depuis le 31 mars 2005