Salbris - Les copains d'abord - le 28/05/2005

Le 28 mai 2005, Marie Cherrier se produit pour la deuxième fois aux Copains d'abord à Salbris avec son inséparable guitariste Franck Dunas et un nouveau percussionniste Damien.

20h30 : toutes les tables sont déjà occupées ce soir aux Copains d'abord. C'est samedi soir. Il fait beau et une chanteuse locale est à l'affiche à 22h00, il s'agit de Marie Cherrier. Elle était déjà passée aux "Copains" fin février pour présenter son tout premier album qui n'était pas encore sorti. La plupart des gens étaient alors venus par curiosité découvrir cette jeune artiste et profiter de l'ambiance particulière de cette salle où s'est arrêté jadis le grand Georges, en tout cas c'est ce que dit la légende. On vient souvent dans cette salle sans trop connaître les artistes. La programmation y est toujours de qualité. Et les autres soirs c'est souvent Manu qui s'y colle, ce qui n'est pas sans déplaire aux habitués.

Mais ce soir, ce n'est pas Manu qui est en tête d'affiche. C'est Marie Cherrier. Depuis février beaucoup de choses ont changé pour Marie. Son disque s'est déjà vendu à plusieurs centaines d'exemplaires en quelques semaines. Son agenda se remplit de dates dans de petites salles ou devant plusieurs centaines de personnes comme la première partie des Wriggles qu'elle a faite seule devant plusieurs centaines de personnes... Elle passe sur France Inter début juin dans l'émission TTC de Foulquier.
Ce soir ce ne sont pas que des gens qui viennent découvrir Marie...
Ce soir il y a dans la salle des gens qui connaissent Marie. Ils l'ont déjà entendu sur des radios locales à Blois ou Orléans. Certains ont déjà acheté ou écouté le CD chez des copains. Peut-être pour la première fois, Marie va chanter devant SON public. Marie est installée à une table dehors avec Franck et Damien. Beaucoup de gens viennent lui parler avant que le concert commence. C'est une grande soirée qui s'annonce.

La fin du repas est proche quand Manu décide de passer aux choses sérieuses ! A son habitude il prend sa guitare s'installe sur la scène, commence à discuter avec le public. Parfois il chante ce qu'il a envie, ce qu'il a préparé, parfois il chante ce que le public réclame.
Manu l'incontournable interprète des "Copains". Son répertoire est composé de centaines de bonnes chansons françaises. Manu peut vous interpréter avec le même talent Brassens, Renaud, Boris Vian, ou encore les Joyeux Urbains.

Ce soir Bénabar sera à l'honneur avec entre autres "Je suis de celles" ; inévitablement nous aurons droit à un Brassens (et qui s'en plaindrait !) avec "Mon vieux Léon", puis une reprise d'un titre des frères Jacques... surprenant et très drôle (Boris Vian en est l'auteur...), et en avant première un titre à se tordre de rire écrit par Manu lui-même... qui s'appelle "Je n'écris pas de chansons".
Manu, je te le dis, ce n'est pas avec ce titre qu'on va arrêter de t'encourager à écrire des chansons.
Le public est déjà très chaleureux et ne veut pas que Manu s'en aille mais finalement se résout quand Manu annonce l'arrivée de la charmante Marie Cherrier.



Quand Marie arrive sur scène, elle ne se doute certainement pas encore qu'elle va chanter pour la première fois devant un public venu pas seulement pour Manu ou pour l'ambiance des "Copains" mais pour elle, pour ses chansons. Il y a quelque temps aux Musicalies de Pierrefitte sur Sauldre, elle et Franck avaient déjà eu la grande joie d'entendre le public reprendre le refrain du titre "Paysage perdu"... "Bon vieux temps...". Mais cette fois dès l'interprétation de "Manouche", Marie entend le public chanter avec elle à plusieurs moments durant la chanson. Elle en est très heureuse et quand Marie est heureuse ça se voit...

Et ça va durer toute la soirée sur les chansons du CD. Les gens qui sont là chantent avec Marie et Franck sur les refrains. Les gens qui sont là connaissent le répertoire de Marie. Après Manouche elle nous interprète la chanson titre de l'album "Ni vue ni connue". Une grande émotion traverse la salle. C'est une chanson très personnelle de son répertoire.

Marie va alors enchaîner avec deux chansons écrites par son papa "Mon vieux Robert" et "Le café noir". Le public est alors plus à l'écoute découvrant pour la plupart ces titres qui ne font pas partie de l'album. Et oui... le papa de Marie est aussi auteur compositeur... sûrement encore plus inspiré par Renaud que sa fille, ses chansons sont aussi des chansons réalistes comme on les aime. A quand Papa et sa fille sur scène ?

Marie nous interprétera également deux chansons inédites : "aquarelle" et "la belle vie"


C'est sûrement à ce moment que le public aura découvert ce drôle de percussionniste qui ne se sert que de ses mains qui lui servent à taper sur n'importe quelle percu, n'importe quel bout de bois. N'allez pas dire à Damien que c'est un batteur. Damien ne veut pas se servir de baguettes. Même si vous lui prêtez une batterie, il fera tout à l'aide de ses mains. Damien travaillait déjà avec Franck à Tours dans le groupe Popup et n'a rejoint Marie qu'au mois d'avril. Beaucoup ce soir là auront remarqué tout le souffle de rythmique qu'apporte Damien sur certains titres un peu plus enlevés de Marie. Avec Damien tout est en retenue, rien ne vient casser la mélodie ou le texte comme le font parfois certains batteurs. Ce personnage atypique a l'air dans un autre monde quand il tape sur ses percus. Et c'est un plaisir de le voir jouer de cette façon.

Durant cette soirée, Marie, bien accompagnée de ses deux fidèles et très bons musiciens, chantera tous les autres titres de son premier CD : "marchand d'froufrous", "septième ciel", "gardez bien vos moutons", "le curé", "les baleines", "joyeux noël".
Elle est plus que jamais naturelle, avoue facilement au public qu'elle ne sait plus du tout où elle en est dans l'ordre des chansons qu'ils avaient prévues avec Franck... D'ailleurs les petits regards entre Marie et Franck n'arrêtent pas dès que Marie a le moindre doute ou dès qu'elle est contente d'une nouvelle orchestration qu'ils font pour la première fois par exemple. Il y a une complicité incroyable entre Franck et Marie. Et le public ne peut être qu'émerveillé par ces jeunes artistes à la fois si professionnels dans leur travail, dans leurs arrangements et si naturels dans leur attitude sur scène.

Mais comment faire une page sur Marie ou sur un de ses concerts sans s'arrêter quelques instants sur son guitariste Franck. Franck est le complice des tous débuts de Marie à Astaffort. Une rencontre, une musique de Franck, un texte de Marie, la chanson "le bistrot" est née. Quelques jours plus tard, Marie et Franck la chanteront pour la première fois sur une scène. Francis Cabrel n'est pas loin... Et sûrement que ce soir aux "Copains d'abord" comme à chaque fois qu'ils la chantent ensemble sur scène, cette complicité se renforce un peu plus. L'émotion est intacte. Le public ne s'y trompe pas.

Franck, Damien et Marie termineront ce concert, ... enfin le pensent-ils, avec la chanson la plus connue, celle qui est passée sur les radios locales de Blois et d'Orléans qui ont su donner le coup de pouce nécessaire à Marie : "paysage perdu". Et bien sûr, ce n'est pas une partie du public mais tout le public qui a repris avec Marie les paroles du refrain "Bon vieux temps...". L'ambiance était alors au summum. Un tonnerre d'applaudissements incessants pendant plusieurs minutes allait encourager Marie à revenir sur scène...



Marie a justement fait la différence entre un rappel de courtoisie pour un artiste et ce rappel là ! "et bien ça, c'est un rappel" dira t'elle en revenant sur scène. Oui Marie, en effet, ce soir là tu n'aurais pas pu faire autrement. Le public ne t'aurait pas laisser partir comme cela.
Il avait compris qu'il avait devant lui une grande artiste. Et quand on a la chance d'avoir une si grande artiste pourtant si jeune dans une salle si chaleureuse que les "Copains d'abord", on voudrait qu'il n'y ait pas de fin à cette communion entre public et artistes.
Marie s'installe alors au piano pour nous interpréter une chanson toute seule . Éclairage tamisé, Marie seule au piano nous chante "Nana", encore un texte très personnel sur une très jolie mélodie.

Le public en redemandant encore, Marie et Franck s'interrogent au micro... "En fait on n'en a plus...". Et oui le répertoire est épuisé. En plus des 10 titres de son CD, Marie nous a interprété avec Franck et Damien 2 chansons de Papa Cherrier, 3 chansons inédites, alors... que faire ? Le public tente certains titres. C'est finalement Manouche que Marie choisira car c'est la première chanson ce soir que le public avait chantée avec elle.

Marie pensait cette fois en avoir fini bien qu'étant comblée elle aussi par cette ambiance et ce comportement du public.
Elle et ses musiciens ont complètement conquis ce public qui en redemande tout en sachant que Marie n'a plus d'autres possibilités que de chanter pour la deuxième fois un autre titre.
Elle revient avec Franck et Damien. La réflexion se fait à voix haute sur le titre à re-chanter... Les titres fusent jusqu'à ce que quelqu'un dans le public crie "Les Beatles"... Étonnement général... pourquoi les Beatles... Et Marie semble la seule à comprendre et dit "Pourquoi pas mais bon on l'a à peine répété...". En fait pendant le repas, Franck et Marie en attendant se faisaient plaisir à chanter d'autres choses... dont un titre des Beatles... quelqu'un du public a trouvé ça super... et voilà... c'est ainsi que l'on aura pour la première et peut-être la dernière fois sur scène Marie chantant "I'm only sleeping" des Beatles accompagnée par Franck et Damien..

C'est avec ce titre en anglais que se terminera cette magnifique soirée. La rançon de la gloire... Marie dédicacera quelques CD, discutera avec ses tous nouveaux admirateurs, ...

   

Et je profite de ces quelques lignes pour remercier chaleureusement mes potes qui se sont déplacés pour venir entendre celle qu'ils avaient découvertes à la maison et qui sont devenus "accrocs" aussi vite que moi, je remercie Manu d'avoir accueilli ces 3 jeunes artistes à l'avenir prometteur et d'avoir à son habitude débuté cette soirée avec beaucoup de talent et d'humour, et bien sûr je remercie Damien, Franck et... Marie pour nous avoir fait passer un moment aussi intense. A bientôt pour d'autres aventures musicales.

BenWink - le 12/06/2005

Marie CHERRIER - Site NON officiel
Site Meter
visiteurs depuis le 31 mars 2005